17, ave de Verdun – 13400 Aubagne

07 66 17 29 42

Cabinet

17, ave de Verdun
13400 Aubagne

07 66 17 29 42

“Cette fois-ci c’est décidé : je m’y (re)mets !” Chaque année, c’est le même refrain, que ce soit pour gommer les excès de Noël (suivi de la galette des rois et les crêpes de la chandeleur) ou pour préparer la sortie du maillot sur la plage, nous sommes soudainement remplis d’une belle motivation pour (re)commencer le sport ! Et puis… la motivation semble s’évaporer et on ne commence jamais. Ou si nous sommes partis, nous avons du mal à tenir sur la longueur… et nous arrêtons. Mais comment garder cette f**tu* motivation ?

 

“La motivation n’existe pas”

C’est ce que vous dirait Jonathan Bel Legroux, formateur en hypnose, coach sportif et auteur de “Autohypnose et performance sportive” par rapport à ces années d’accompagnement de sportifs. En réalité, la motivation est un concept plutôt vague, et ce, même si l’on va chercher la définition du dictionnaire “Raisons, intérêts, éléments qui poussent quelqu’un dans son action” [Larousse]. En fait, si vous voulez savoir ce qui se cache derrière, faites l’exercice suivant :

si le mot “motivation” n’existait pas dans votre vocabulaire, vous n’aviez pas le droit de l’utiliser, qu’utiliseriez-vous comme autre mot à la place ?

Généralement, les personnes vont évoquer 3 choses :

  • elles n’ont pas envie (surtout si en plus il pleut, il fait froid et elles sont fatiguées)
  • elles ne se sentent pas impliquées : oui, tout le monde s’accorde pour dire qu’ “il faut faire du sport” mais cela n’a pas trop de sens pour elles
  • elles ne se sentent pas satisfaites à faire du sport : les objectifs qu’elles se sont fixées sont souvent trop durs à atteindres voire irréalisables et forcément, cela devient démotivant.

La boucle de la motivation

La motivation est en réalité une boucle qui s’autoalimente autour de ces 3 paramètres

  • retrouver l’envie, parfois perdue, de remettre notre corps en mouvement, comme il l’était depuis notre naissance. Si vous absorvez les jeunes enfants, ils sont rarement immobiles : leur corps demande à bouger et ils réalisent en soi des exploits : se retourner d’un côté puis de l’autre, ramper, se mettre à quatre pattes, assis, debout, marcher, apprendre à marcher… Et vous noterez le plaisir qu’ils ont à tenter, tomber, essayer, refaire, échouer, pour finalement y arriver !
  • se sentir impliqué en mettant un sens sur ce qu’on fait et pourquoi nous le faisons. Déjà, il peut être intéressant de se demander quelle est notre définition du sport ? (non pas de définition du dico cette fois, cherchez en vous) Quand pour certains, les mots de performance et de compétition y sont forcément accoler, pour d’autre ce sera simplement prendre soin de soi en marchant 2à minutes par jour.
  • Nous sommes satisfaits lorsque nous atteignons nos objectifs. Pour cela, encore faut-il qu’ils soient atteignables. N’essayons pas de courir immédiatement 5km sans s’arrêter si c’est la première fois que nous chaussons des chaussures de running !

Notre envie va nous amener à nous impliquer. Notre implication va nous conduire à nous fixer des objectifs, qui, s’ils sont atteints, vont venir nourrir notre satisfaction… et notre envie de continuer. Et la boucle est bouclée !

Se relier à ce qui est (vraiment) important

Pour quelles raisons voulez-VOUS faire du sport ? Toutes les réponses qui vont venir rationnellement sont les mauvaises raisons, celles qui ne vous tiendrons pas impliqués sur la longueur. Nous allons chercher ce qui vous fait vibrer intérieurement, ce sans quoi vous ne pourriez pas vivre : vos valeurs (vous pouvez lire cet article à ce sujet). Faire du sport pour être libre ? Se sentir vivant ? prendre soin de sa santé ? se sentir connecté à la nature et au monde ? Voire, on pourrait même imaginer que le sport fasse partie de votre identité et que vous vous définissiez comme sportif.ve ! L’hypnose  et l’autohypnose peuvent vous accompagner sur chacun des points ci-dessus : pour retrouver ce qui a été perdue et mettre en place des comportements qui vous serviront à continuer votre pratique sportive

Envie de (re)trouver et décupler votre motivation ? N’hésitez pas à me contacter !