17, ave de Verdun – 13400 Aubagne

07 66 17 29 42

Cabinet

17, ave de Verdun
13400 Aubagne

07 66 17 29 42

Souvent, l’hypnose, de par ce qu’elle est capable de faire avec notre cerveau, attire… mais elle peut également faire peur ! Dans tous les cas, il est rare qu’elle laisse indifférent. Voici quelques unes des idées reçues que j’entends souvent en cabinet.

“Avec l’hypnose, on dort”

Idée reçue n°1 : Certaines personnes croient que pour leur séance d’hypnose, elles vont venir s’asseoir, fermer les yeux, le praticien va “faire ses trucs” et elles vont se réveiller changée ! L’état d’hypnose, ou l’état de conscience modifié est généralement un état assez agréable. Il peut être aussi relaxant… ou pas. A vrai dire, l’état d’hypnose se construit en séance et va servir à ce que la phase suivante, celle du travail, se passe dans les meilleurs conditions. Nous allons donc y mettre les ingrédients que nous souhaitons : pour une personne qui a des difficultés à se poser, il peut être intéressant en effet, d’avoir un état de transe assez lourd et détendu. Mais dans la majeure partie des cas, je privilégie un certain dynamisme, en introduisant du mouvement. D’ailleurs, beaucoup de mes séances se passent… debout ! Dans tous les cas, vous n’allez pas dormir mais être actif : vous trouverez vos propres ressources et choisirez la solution qui vous conviendra. Le thérapeute n’est qu’un guide qui vous accompagne sur votre chemin.

“Je ne veux pas faire la poule”

L’hypnotiseur est  vu comme un grand manipulateur qui peut faire faire ce qu’il veut à n’importe qui. Qui n’a pas en tête un spectacle d‘hypnose ou les participants font la poule, oublient un chiffre, voire leur nom ? En vrai, oui, l’hypnose manipule et utilise les biais cognitifs de notre cerveau (par exemple, si je vous dis de ne pas penser à une pomme verte… quelle est la première image qui vous est venue à l’esprit ?) mais si les hypnotiseurs arrivaient à faire faire n’importe quoi à n’importe qui… Il n’y aurait plus de fumeurs sur terre (ou que ceux qui veulent continuer à fumer) et la question serait réglée automatiquement en une séance ! L’hypnose permet de sortir de nos fonctionnements habituels pour remettre de la souplesse et du mouvement là où c’est bloqué, mais dans tous les cas, ce sera toujours vous qui déciderez quoi faire. Je ne peux obliger personne à changer contre son gré.

“J’ai peur de perdre le contrôle”

L’hypnose permet au contraire de reprendre le contrôle de notre vie et de notre esprit là où nous l’avons perdu : quoi de plus frustrant que d’allumer une nouvelle cigarette alors que l’on s’est juré de ne plus y toucher ? De se jeter malgré nous sur ce gâteau au chocolat alors que nous sommes en plein régime ? D’acheter ses ravissantes petites chaussures alors que notre compte est déjà dans le négatif… Tous ces comportements dont on a l’impression qui sont “plus fort que nous”. Tout ce que nous faisons alors que nous ne le voulons pas vraiment… L’hypnose est un fabuleux outil qui va vous permettre de reprendre ce contrôle.

“Avec moi, ça ne marche pas”

Il se peut que vous ayez déjà fait une séance et que vous n’avez pas eu la sensation d’entrer dans un état d’hypnose. Déjà, il faut savoir que l’hypnose est un état naturel, et que nous y entrons assez spontanément plusieurs fois par jour (quand nous sommes absorbés par une activité au point d’oublier le monde extérieur, lorsque nous avons des moments “d’absence” au volant.). Tout le monde est donc hypnotisable. Mais les clés pour rentrer dans un état d’hypnose seront différente pour tout le monde. En séance, je prendrai donc le temps de vous connaître et de voir comment vous fonctionner. De plus, changer son état de conscience sur commande, demande un certain apprentissage, qui suivant les personnes, peut être plus ou moins long.

“J’ai entendu dire que l’hypnose pouvait soigner…”

… le mal de tête, les phobies, l’eczéma, les acouphènes etc.” Alors NON ! L’hypnose ne soigne pas et ne guéris pas. Pour ça, nous avons la médecine avec le médecin généraliste et puis tous les spécialistes. L’hypnose travaille uniquement avec les émotions. Dans ce cadre, l’hypnose peut accompagner des personnes malades à mieux vivre avec leur maladie : par exemple pour gérer la colère qui peut survenir après un diagnostic, pour se préparer mentalement aux examens, pour travailler sur l’image de leur corps après une chirurgie, pour gérer le ressenti émotionnel de la douleur, pour faire le deuil de la vie d’avant la maladie… Dans ce cadre, l’hypnose a toute sa place au sein d’une équipe pluridisciplinaire pour accompagner émotionnellement les malades.

Avez-vous d’autres peurs ou idées reçues sur l’hypnose ? Si vous souhaitez faire une séance mais que ça vous bloque, n’hésitez pas à m’appeler afin que nous puissions échanger dessus.