17, ave de Verdun
13400 Aubagne

07 66 17 29 42

Cabinet

17, ave de Verdun
13400 Aubagne

07 66 17 29 42

Ma première grossesse a été l’occasion de tester sur moi les outils d’hypnose que j’utilisais avec les autres en cabinet. J’avoue que j’étais assez angoissée par certaines histoires que j’entendais par-ci par-là comme l’épisiotomie « surprise », la question de savoir si j’arriverais à supporter la douleur des contractions moi qui souhaitait un accouchement physiologique, les bébés qui arrivaient hyper vite, ou ceux qui mettaient énormément de temps, la poche des eaux qui se rompt… ou pas (et dans ce cas là, comment savoir quand se rendre à l’hôpital ?). Je me suis alors entraînée à l’autohypnose pour me préparer au mieux afin de me sentir apaisée et confiante et que le jour J, mon accouchement se passe le plus sereinement possible. Je partage avec vous ci-dessous un peu de mon histoire pour vous montrer comment l’hypnonaissance peut vous accompagner pour préparer votre accouchement sereinement.

Vous reconnecter à votre puissance personnelle

Alors que des générations de femmes avant moi ont donné naissance, et ce, dans des conditions plus difficiles et dangereuses que ce que la science nous apporte aujourd’hui, une question étrange me taraudait : serais-je capable d’accoucher ? J’avais également la peur d’être « dépossédée » de mon accouchement, d’être un corps physique dont les techniques médicales prendraient grand soin… au détriment de pouvoir vivre cette expérience que j’imaginais riche comme je le souhaitais.

Avec l’hypnose, j’ai pu me reconnecter à mes capacités.

Déjà, à mes capacités physiologiques de femme, car le corps est prévu pour se reproduire et il va mettre tout en œuvre pour que cela se passe naturellement bien : l’ocytocine, les contractions, la phase de désespérance, les poussées…

Et puis mes ressources internes : en me reconnectant à mes réussites passées, dont j’étais fière, je me suis aperçue de tout ce dont j’étais capable et que parfois j’oublie un peu vite. Mon réservoir de confiance en moi était rempli pour le jour J !

Vous aussi, vous êtes puissante ! Avec L’hypnonaissance, vous pourrez remplir votre réservoir de ressources pour retrouver confiance en vous et votre corps pour le jour J.

L’hypnose pour créer votre bulle avec bébé

Ma sage-femme m’a confié, au détour d’un rendez-vous, un petite phrase a priori sans grand intérêt, mais qui a trouvé un écho important en moi : « le secret c’est d’être avec son bébé » Et je suis partie avec cette certitude que si j’étais connectée avec mon enfant, tout se passerait du mieux possible.

L’hypnose vous permet de créer une bulle pour vous et votre bébé. Avec cette bulle, vous avez la possibilité de vous couper de l’agitation extérieure, des allers et venues dans la chambre du personnel médical, des bips du monito pour vous centrer sur la relation avec le petit être à l’intérieur de vous. Vous pouvez également inclure votre partenaire dans votre bulle qui aura l’occasion lui aussi d’être actif en vous soutenant, vous rassurant, voire en vous massant et en renforçant la bulle.

Gérer ses contractions avec l’hypnose

Il est inscrit dans notre inconscient collectif que « la femme enfantera dans la douleur ». Nous pouvons donc dire que nous sommes déjà formatées pour ressentir la douleur des contractions car c’est comme une évidence que l’une ne va pas sans l’autre. Pourtant, contracter nos muscles, nous le faisons tout les jours : pour marcher, manger, s’asseoir… et faire du sport ! Pourquoi ces contractions là, seraient-elles nécessairement plus douloureuses que les contractions de nos muscles utilisés pour courir, jouer au tennis ou faire du yoga ?

Comme la plupart des gens, je n’aime pas avoir mal. Je projetais un accouchement physiologique en me gardant la péridurale comme option de dernier recours (bizarrement, j’avais beaucoup plus peur d’une péridurale que de sentir les contractions !!). Il allait donc falloir que je gère les contractions et les supposées douleurs qui vont avec. Avec l’hypnose, on ne va pas chercher à les anesthésier, et donc à ne rien ressentir, ce qui serait extrêmement dangereux car les contractions sont utiles et nécessaires. Nous orientons le travail sur plusieurs axes :

  • comprendre l’intérêt des contractions : physiologiquement mais aussi dans l’histoire que vous vous racontez sur votre accouchement,
  • transformer cette supposée douleur en sensations particulières. Par exemple, pour moi, elles s’apparentaient aux sensations sportives  que j’éprouvais lorsque je courrais des longues distances en compétition. Mon accouchement était “mon marathon”. Un autre exemple : beaucoup de femmes utilisent la métaphore de la vague qui vient et repart.
  • apprendre à gérer l’effort de la contraction avec la respiration et à se relâcher ensuite pour récupérer rapidement.

Quelque que soit votre projet de naissance, l’hypnonaissance s’adapte à vos souhaits et à vos besoins. Nous pouvons focaliser sur l’apprentissage des outils d’auto-hypnose mais également travailler sur vos éventuelles angoisses, votre vision de la maternité, la relation à vos émotions etc.

N’hésitez pas à me contacter pour toute question via mon formulaire de contact ou directement au 07.66.17.29.42